gharbain

Thomas Loopuyt

Thomas Loopuyt est né au Maroc à Fès. Il est bercé très tôt par les mélodies des Noubas marocaines, musique savante des villes, mais aussi par la musique populaire cha’abi des Aït Saïd ou Ali de Beni Mellal dans les montagnes du moyen Atlas. Toutes ces sonorités recueillies dès l’enfance, alors qu’il vivait dans un cadre purement traditionnel, l’habiteront profondément et l’amèneront à devenir musicien.

C’est à l’age de sept ans, en France, qu’il commence à apprendre la guitare Flamenca puis à neuf ans, le oud, avec son père Marc Loopuyt, maître en la matière. Il apprendra de lui le jeu du oud, la théorie des modes mélodiques ou maqamat et l’art de l’improvisation.

Il se perfectionnera par la suite avec d’autres maîtres comme Ahmed Shiki de Fès, et dans des styles plus orientaux avec Saïd Chraïbi de Casablanca, Malik Mansurov et Rafik Rustamov de Baku (Azerbaïdjan) et Necati Celik et Agnès Agopian d’Istanbul. Tous ces nombreux voyages qu’il continue d’entretenir lui apportent une richesse de technique, de style et de sensibilité.
A seize ans, il joue avec son père en duo et va l’accompagner à l’étranger lors de tournées en Syrie, en Jordanie et en Irak.

Thomas Loopuyt
Thomas Loopuyt

Puis en 1995, il forme son propre groupe, Balabil, un trio dont la formule est oud, chant et percussions et dont le répertoire est axé sur le Maroc et l’Algérie. Il forme aussi en 1998, Uskudara, un trio de musique Séfarade et Troubadour.
En 1996, il obtient le Diplôme d’état de professeur de musique et enseigne alors aux Ateliers d’Ethno-musicologie de Genève et à l’Ecole de Musique de Vandoeuvre.
Il enseigne ensuite en 2000-2001 et 2003-2005 à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne et en 2001-2002 à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et aussi lors de master classes intensives au Conservatoire National de Région de Nice de 2003 à 2005 qui incluent un travail transversal avec la musique ancienne et les classes de zarb (percussions iraniennes).
Il s’intéresse de même au conte musical et en écrit quelques uns dans lesquels il n’est plus seulement musicien mais aussi conteur et travaille de 2001 à 2004 avec les Jeunesses Musicales de France.
Plus tard en 2004, il forme un groupe de musique turque « Yarshe Yol » inspiré par les différentes strates culturelles et stylistiques de ce pays qu’il commence à fréquenter de manière régulière.
En 2006, il rencontre Abdellatif Bouzbiba, un chanteur violoniste marocain avec qui il fonde Gharbaïn, un trio de musique marocaine.

Groupe Gharbain

Il obtient également cette année là un poste d’enseignement des musiques orientales au CNR de Nice.
En 2012, il obtient le CA de musique traditionnelle et enseigne aujourd’hui les musiques orientales à L’Ecole Nationale de musique de Villeurbanne.
Il poursuit aujourd’hui son activité artistique en se produisant en France et à l’étranger dans quatre formations : Gharbaïn, Yarshe Yol, Duo de Oud et Les Deux Andalousies.

Programme :

SAMEDI 15 OCTOBRE MUSÉE BASQUE
11:00 Débat public « L’Islam et la Musique », débat animé par Talia Bachir Loopuyt (anthropologue, Université de Tours), avec
– Tareq Oubrou , recteur de la Mosquée de Bordeaux
– Fawaz Baker , directeur du Conservatoire de Musique d’Alep, Syrie
– Jocelyne Dakhlia , historienne, directrice d’études à l’EHESS
– Abderrahim Wajou , Président des musulmans de la côte basque
– Thomas Loopuyt , musicien, professeur de oud, Conservatoire Villeurbanne
– Ariane Zevaco , ethnomusicologue, spécialiste de l’Iran

STAGE OUD & CHANT ANDALOU, avec Thomas Loopuyt (oud, luths et percussions d’Orient), professeur au Conservatoire de Villeurbanne et Abdalatef Bouzbiba (violon, nay et ghaïta) Nombre de participants : 12 Tarif : à déterminer Lieu : CRR de Bayonne Dates : Vend. 14 oct.: 18h-20h; Samedi 15 oct.: 14h-18h; Dimanche 16 oct.: 15h-18h

DIMANCHE 16 OCTOBRE
HOMMAGE DU MAROC

18:00 – Concert : « Gharbaïn, Musiques et chants traditionnels du Maroc »
Thomas Loopuyt, oud ; Abdalatef Bouzbiba, violon, nay, ghaïta ; Nordine Boussetta, percussions