Talia Bachir Loopuyt

Talia Bachir-Loopuyt

Ethnomusicologue et organisatrice du festival Haizebegi.

Après une première formation en études germaniques à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, Talia BACHIR-LOOPUYT s’est tournée vers l’anthropologie et les études sur la musique. Sa thèse rédigée en cotutelle à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris et à l’Université Humboldt de Berlin (2013) porte sur un cycle de compétitions de musiques du monde (Creole) et l’idéal d’une société plurielle dans l’Allemagne d’aujourd’hui.  Parallèlement à ce travail, elle a coordonné des enquêtes collectives sur d’autres festivals mettant en scène des formes rituelles, chorégraphiques et théâtrales (Festival de l’Imaginaire à Paris) ou faisant de la musique un outil d’insertion sociale (Villes des musiques du monde, Seine-Saint-Denis). Elle a assuré des enseignements en ethnomusicologie, en anthropologie et en études germaniques. En 2015, elle a mené une recherche post-doctorale â l’université de St Etienne sur les pratiques musicales dans les réseaux de migrants turcs en Rhône-Alpes et s’est associée à un projet de recherche-action («Comment sonne la ville ? », CMTRA/CIEREC).

Depuis le 1er janvier 2016, elle a rejoint au sein de l’ISSRC l’équipe du projet FNS « Islam (in)visible en ville » dans le cadre duquel elle travaille sur la visibilité des appartenances religieuses dans l’espace urbain à Annemasse. Nommée depuis septembre 2016 maître de conférences en ethnomusicologie à l’Université de Tours, elle continue à s’associer à ce projet ainsi qu’à des actions de diffusion des savoirs dans le cadre de l’IRMM.

 

Talia Bachir

Programme:
SAMEDI 15 OCTOBRE
MUSÉE BASQUE 11:00  – 13:00
Débat L’Islam et la Musique
avec

  • Fawaz Baker, directeur du Conservatoire de Musique d’Alep (Syrie) ;
  • Véronique Rieffel, commissaire d’exposition, ancienne directrice de l’Institut des Cultures d’Islam (Paris) et attachée culturelle à la Bibliothèque d’Alexandrie (Egypte) ;
  • Monika Salzbrunn, directrice de l’Institut de sciences sociales des religions contemporaines (Université de Lausanne) ;
  • Martin Stokes, ethnomusicologue (King’s College, Londres) ;
  • Mohamed Boujalal, musicien oudiste (Bayonne) ;
  • Thomas Loopuyt, musicien oudiste (Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne),

débat animé par Talia Bachir Loopuyt (ethnomusicologue, Université de Tours & Institut de sciences sociales des religions contemporaines, Lausanne)

Du 10 au 16 octobre
BTS Audiovisuel Biarritz
Stage FILMER LA MUSIQUE

Contact : Talia Bachir-Loopuyt