Monkology, science de moine

A première vue, l’idée de Monkology paraît simple : un piano ; un pianiste, Patrick Villanueva ; un répertoire1, celui de Thelonious Monk. Pourtant, il ne s’agit pas d’une autre tentative de jouer Monk, ni de jouer comme Monk, ni d’un énième hommage au pianiste et compositeur, car au bout de quelques minutes c’est « Thelonious Monk », le mythe2, qui surgit des doigts de Patrick Villanueva. Thelonious Sphere Monk, lui, n’est pas là. Seule demeure la légende du jazz. Continuer la lecture de Monkology, science de moine

Fou ?

L e génie d’un côté, de l’autre la démence. Dans notre culture, les deux termes sont liés, inextricablement. « Oui, fou. Monk est fou » (De Wilde 1996 : 222). Durant toute sa vie, Monk a souffert d’une forme d’autisme que les psychiatres identifièrent comme une « schizophrénie non répertoriée ». Laurent de Wilde  s’attarde sur son histoire clinique, de la crise de Boston, en 1959, à celle de San Francisco, en 1969, et jusqu’à son silence définitif, de 1976 à 1982, où ayant tout dit, il semble attendre la mort. Continuer la lecture de Fou ?