14 oct Danseuses-Apsara-au-Cambodge

Film 4 : danseuses célestes du Pays Khmer

Film Danseuses célestes du Pays Khmer (France, KS Vision – Arte France, 1994, 48 min.) de Jean-Louis Berdot et Jacques Brunet, suivi d’une rencontre avec le réalisateur Jacques Brunet et l’ethnomusicologue Gilles Delebarre (Philharmonie, Paris), rencontre animée par Talia Bachir Loopuyt, ethnomusicologue, Université de Tours

Du VIIe au XIIIe siècle, le Cambodge fut le siège d’une civilisation puissante et dynamique, véritable empire hindo-bouddhiste qui vit l’érection des fabuleux temples d’Angkor, l’une des plus grandes réalisations architecturales du monde. A côté de ces merveilles, les rois Khmers, férus d’art, et particulièrement de danses et de musique, entretenaient plus de 1 500 danseuses dont les évolutions faisaient partie intégrante du pouvoir royal. Après une douzaine d’années, d’interruption due aux tragédies qu’a vécues le Cambodge, le Ballet Royal a été reconstitué, grâce en particulier à quelques vieilles maîtresses de ballet, anciennes danseuses concubines royales. S’il ne remplit plus actuellement les mêmes fonctions que par le passé, on peut considérer que le Ballet Royal atteint aujourd’hui une perfection comparable à celle des illustres prédécesseurs.

Jacques Brunet est musicologue et ethnologue, spécialiste de l’Asie du Sud- Est. C’est l’un des pionniers de l’anthropologie visuelle en Europe. Il est l’auteur de nombreuses publications (ouvrages, CD, films) sur les musiques d’Indonésie et d’Asie du Sud-Est et de 3 documentaires de référence (ARTE & FR3) sur les traditions chorégraphiques de Bali, de Java et du Cambodge.Ancien directeur adjoint de l’Institut International d’Etudes Comparatives de la Musique à Berlin (Conseil International de la Musique, Unesco), il fut responsable du Ramayana (Festival d’Avignon, 1990). Il fut jusqu’en 2002 maître de conférences en ethnologie à l’Université Paris-7 Denis Diderot.