Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Les mondes de la musique / musikaren munduak
Haizebegi
  /  Erick Manana & Jenny Fuhr

Erick Manana & Jenny Fuhr

Le guitariste et chanteur Erick Manana est l’un des pères fondateurs de la scène musicale malgache, star à Madagascar depuis des décennies et très populaire au sein de la diaspora. Dans ses textes poétiques, il retranscrit toute les richesses et les couleurs de la langue malgache. Il se sert de ces images et traditions du passé pour les transposer dans le contexte actuel, en s’interrogeant sur l’ingéniosité, la capacité à supporter la souffrance, les petites victoires et déceptions dans le quotidien de la vie a Madagascar, qui est une lutte permanente. Il chante à propos des conflits générationnels, des rêves et du mal du pays des émigrés malgaches. Les invalides de guerre, les chauffeurs de taxi et les amoureux sont les héros de sa grande poésie populaire.

Erick Manana s’appuie sur sa jeunesse à Antananarivo, et ce qui l’a influencé durant son enfance. Les airs mélancoliques et touchants que l’on pouvait entendre dans les rues et les bars des hauts plateaux centraux à Tana à l’époque, et les sons délicats de la cithare tubulaire en bamboo « valiha », symbole de l’orchestre de la cour royale dans les siècles passés. Erick Manana a remporté le Prix de l’Académie Charles-Cros pour son album Vakoka.

 

L’ethnomusicologue allemande Jenny Fuhr se joint à lui pour un programme de très haut niveau. Elle est l’auteure d’une thèse remarquée sur la musique à Madagascar et son importance pour l’identité culturelle malgache : Experiencing rhythm: contemporary Malagasy music and identity (‎Cambridge Scholars Publishing, 2013). Mais elle est aussi violoniste et flûtiste de formation classique. La voici donc affrontant un défi inattendu : se familiariser avec une toute nouvelle façon d’apprendre, sans musique écrite et sans pratique au sens courant du terme, favoriser l’instant et l’improvisation, et la tâche ardue d’apprendre de nombreuses paroles de chansons malgaches, jusqu’à l’apprentissage de la langue elle-même.